dimanche 17 février 2019

I Industrie pharmaceutique

Le fichage pharmaceutique

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Un meilleur suivi de délivrance des médicaments mais moins de discrétion

Préambule : Le dossier pharmaceutique est créé à la demande des pharmaciens pour permettre un meilleur suivi des prescriptions et éviter les interactions médicamenteuses qui peuvent mettre en péril la santé du patient. Malgré tout, il pose le souci de discrétion des prescriptions de certains traitements pouvant être gênants pour certaines personnes.

 

Clarté et suivi personnalisé

Le dossier pharmaceutique est un dossier informatisé initié par le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens afin de répondre à un véritable problème de santé publique sur notre territoire. Il est disponible pour tous les assurés sociaux et permet d’accéder à l’historique détaillé des médicaments qui ont été délivrés durant les quatre derniers mois. Toutes les officines de délivrance ont accès à ce dossier et peuvent ainsi avoir une véritable lisibilité du suivi de prescription des médicaments.

Ce logiciel est un outil utile pour la lutte contre les interactions médicamenteuses pouvant amener à des complications graves voire au décès du patient. Il calcule les risques d’incompatibilité de certaines prescriptions entre elles. L’opération d’ouverture d’un dossier pharmaceutique est facultative et peut être supprimée à tout moment.

La consultation de ce dossier ne peut se faire que sur présentation de la carte vitale et ne donne pas accès aux noms des prescripteurs ni aux noms des officines ayant délivré les dernières prescriptions. Le dossier contient le nom, prénom, sexe et date de naissance de l’assuré social ainsi que le numéro de sa carte vitale. La liste détaillée des médicaments délivrés se met à jour automatiquement et est disponible uniquement sur les quatre derniers mois.

 

Le dossier pharmaceutique, atteinte à la vie privée

La connaissance de certains traitements peut poser un réel problème de discrétion dès lors que l’assuré doit se présenter devant son pharmacien habituel. Il est alors mis face à des soucis de santé qui peuvent être gênants comme des problèmes d’érection, d’addiction ou de contraception d’urgence.

Pour répondre à ce problème, l’assuré a la possibilité de demander à ce que certains médicaments n’apparaissent pas dans son dossier pharmaceutique. Le pharmacien devra alors lui délivrer une attestation de refus.

La création du dossier doit être soumise au consentement du patient or il a été prouvé que la moitié des Français possédant un dossier pharmaceutique n’avaient pas été consultés avant la création. Et pourtant, le pharmacien doit fournir une attestation de création suite à l’inscription de l’assuré sur la base de données. Certaines personnes ont été surprises de voir qu’un dossier avait été créé à leur insu. L’Ordre National des Pharmaciens stipule pourtant que le recueil du consentement du patient est obligatoire et qu’il doit être précédé d’une explication claire et adaptée. Mais aussi qu’au-delà de trois propositions d’ouverture d’un dossier pharmaceutique, il n’est pas nécessaire d’importuner le patient et qu’il a le droit de refuser qu’apparaisse les prescriptions délivrées.

Nous aimerions échanger avec vous sur ce sujet par le biais de notre plateforme Nationale des Professionnels de Santé et recueillir vos avis concernant l’utilité du dossier pharmaceutique.

 

Christos ROUSSAKIS

publié le 16 février 2016

La Plateforme Nationale des Professionnels de la Santé
7 rue Jean Baptiste Corot
44100 Nantes

E-mail :

contact@plateforme-professionnels-sante.fr.

Tél :

06 03 97 16 37